Parlons peu & parlons bien

 

Je n’aime pas souvent entendre des professionnels parler de peinture. J’ai étudié l’art, j’ai fait un an de master en recherche en arts plastiques et j’ai fait une autre année de master en critique d’art, entre autres. Déjà là je trouvais que beaucoup était esbroufe. J’aime, j’adore, je désire ardemment regarder, me plonger, me nourrir d’œuvres, les artistes m’enchantent et me transportent, il n’y a rien de mieux que de se balader dans un lieu plein d’art, là où la vie devient plus limpide et plus mystérieuse à la fois. Mais la critique d’art est souvent incompréhensible, elle s’est transformée en lourd jargon totalement abstrait ou alors elle se limite à des banalités. 

Je suis en train d’écouter un reportage sur Bernard Buffet et tout un tas de personnes glosent sur son « univers et ses traits » et ils racontent des banalités. Jugez par vous-même: « Il avance, il expérimente »; « il y a une jouissance »; « il y a de l’épaisseur et ça il aime, c’est du plaisir, il y a de la sensualité donc il nous fait passer quelque chose »… phrases creuses, phrases qui n’expliquent rien. Phrases qui décrivent le quotidien de tout créateur: recherche, expérimentation, amour de son médium, jouissance et souffrance, transmission d’idées, de sentiments… 
 
Ah tiens, voici la suite du reportage et je tombe sur une citation: « La peinture on n’en parle pas, on ne l’analyse pas, on la sent », cette phrase condense ce que je viens de vous écrire et elle est sortie de la bouche de Bernard Buffet, celui donc sur lequel on glose. 
La plupart des artistes ne parlent pas si bien de leur oeuvre, pour eux tout est bien plus complexe qu’un small talk mondain et ne tient ni dans un cartel de musée ni dans un article de magazine spécialisé. 
 
Un artiste se nourrit tout au long de sa vie, de tout. Vous pourrez sûrement le lancer sur un sujet quelconque et là vous aurez droit à une discussion qui peut s’étendre sur des heures et des heures, mais parler de sa propre oeuvre est difficile. Il faut savoir écouter tout le reste de ce qu’il dit pour comprendre ses idées. 
Ecouter toujours tout ce qu’il vous raconte quand on croit qu’il ne parle pas de lui, mais ça c’est pareil pour tous les humains, les discussions insignifiantes sont souvent révélatrices d’une personnalité. 
 
L’art est une discipline de réflexion humaine et s’il y a une pensée officielle qui prévaut dans ce domaine cela ne veut pas dire qu’elle soit la bonne, la seule… je n’ai pas les mêmes goûts en matière d’art que beaucoup d’autres érudits et pourtant nous avons tous des arguments en faveur de nos artistes chéris. Ainsi soit-il. Il est bien sûr plaisant d’éduquer son œil grâce à d’autres qui nous font voir ce que l’on n’avait pas décelé, mais ensuite ce sont les inclinations personnelles de chacun qui font qu’une oeuvre plaît ou laisse indifférent.
 
Il y en a pour tous, l’art est grand, il est vaste, et chacun y trouve ses pépites s’il s’en donne la peine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


léazamolo © 2018 - Mentions légales